Le blanc est associé à la pureté, à la noblesse, à la discipline et à l’excellence.
Les blancs sont les autochtones, les bons danseurs.
Le blanc qu’ei associat a çò de natre, a la noblessa, a la disciplina e a l’excelléncia.
Los blancs que son los de la tasca, los dançaires de nautat.

1. Los esquirons blancs / Les porteurs de cloches

  • Simbolica / Symbolique

Ils « nettoient » les impuretés de l’air. Ils protègent des méchancetés du ciel : foudre, feu, grêle, coups de vent…
Qu’estruçan las impuretats de l’aire. Que hèn rampèu au maishantèr deu cèu : hodre, hèu, pèirabatuda, ventòrlas…

  • Ròtle / Rôle

Ils tiennent au bout d’un manche des cônes décorés qu’ils agitent pour en faire tinter les sonnailles. D’autres portent des barres de bois auxquelles sont suspendues des cloches de vaches.
Que tienen au cap d’un manjo des cònes ondrats qui arronçan tà har tringlar las esquiras. D’autes que pòrtan barras de husta a lasquaus e penen esquiras de vacas.

  • Abilhèr-costume / Costume

Longue tunique de toile écrue avec large tresse de tissu multicolore à l’encolure et tombant sur l’épaule.
Tresse autour de la tête.
Jambières et brassières de même tissu avec bandes multicolore.
Maquillage blanc et rouge à lèvres. Barres de sonnailles.

Longa tunica de tela recruda dab ua larga trena de teishut multicolòr au golet e qui cad sus l’espatla. Trena autorn deu cap.
Camaus e bracièras deu medish teishut dab bendas multicolòras.
Maquilhatge blanc e roi de pòts. Barras d’esquiras.

2. Los abans-corrièrs / Les avant-coureurs

  • Simbolica / Symbolique

Ils expriment la croyance de l’homme en des forces irrationnelles. Ils « nettoient les impuretés » de la terre en chassant les peurs et les mauvais esprits (tremblements de terre, éruptions, …).
Que disen la credença de l’òmi en fòrças irracionaus. Qu’estruçan las impuretats» de la tèrra en caçant  las paurs e los maishants esperits (tèrratrems, erupcions, etc.).

  • Ròtle / Rôle

Ils balaient le sol devant le défilé selon une chorégraphie rituelle. Ils annoncent l’arrivée de la Pantalonada à la manière des gardes champêtres en criant dans un porte-voix.
Qu’escoban lo sòu davant lo seguici segon ua coregrafia rituau. Qu’anoncian l’arribada de la Pantalonada com ac hèn los guardas comuns en cridant dab un pòrtavotz. 

« Avís au public » / Avis au public
« Cadun qu’a un melic » / Tout le monde a un nombril
« Los uns que l’an gran » / Les uns l’ont grand
« Los autes que l’an petit » / Les autres l’ont petit

  • Abilhèr / Costume

Tunique ample descendant au genou de couleur bleu nuit bariolée avec collerette jaune rapportée.
Pantalon jaune ou rouge.
Petit bonnet tricorne rouge orné d’un pompon.
Balai court fait de raphia multicolore.
Porte-voix en bandoulière.
Maquillage couleur feu.

Tunica ampla qui devara dinc au jolh de color blu-nueit pingorlada dab fresa jauna ajustada. 
Pantalon jaune o roi. 
Petit bonet tricòrn roi ondrat d’un flòc. 
Escoba corta hèit de ràfia multicòlor. 
Pòrtavotz au sautacòrn. 
Maquilhatge color huec. 

3. Los questaires / Les quêteurs

  • Ròtle / Rôle

À pied, à cheval ou sur échasses, ils sont munis de perches, qu’ils tendent vers le public et les fenêtres des maisons pour récolter, comme cela se faisait autrefois argent et victuailles. Ils taquinent les gens avec leur perche.
Que’n van a pè, a chivau o dab chancas, que pòrtan gimbèrlas, qui paran au public e las frinèstas deus ostaus maisons tà amassar, com ac hasèn d’autescòps sòus e lo minjar. Que hèn mirgalhas au monde dab la lor gimbèrla. 

  • Abilhèr / Costume

Ils sont vêtus d’un pantalon noir, d’une veste bleue avec décoration traditionnelle argentée manches et dos.
Plastron blanc avec décoration argentée.
Ceinture blanche.
Béret noir galonné argenté et pompon argenté.
Chaussures noires.
Les perches peintes en bleu et argenté sont équipées à leur extrémité, de petits cônes de tissu bleu.
Pour les échassiers, costumes de création.

Que son vestits d’un pantalon negre, d’ua vèsta blua dab un ondrament tradicionau argentat manjas e esquia. 
Cabé blanc dab ondrament argentat.
Cinta blanca 
Bonet negre galonat argentat e flòc argentat 
Cauçuras negras 
Las gimbèrlas printradas de blu e argentat que son equipadas au lor cap, de petits cònes de teishut blu. 
Peus chancaires, abilhèr de creacion. 

4. Los fesilhèrs / Les gendarmes

  • Simbolica / Symbolique

Ils incarnent l’ordre, la discipline. C’est la volonté de conquête.

  • Ròtle / Rôle

Ils pastichent la fonction : ils sont disciplinés à l’extrême.
Autrefois ils donnaient le signal de départ par des salves de mousquets tirées en l’air.
En tête du défilé, sur une ligne, ils occupent toute la largeur de la rue. Le chef est au milieu. Ils parlent avec leur sifflet et gesticulent beaucoup.
Ils écartent la foule pour permettre le passage du cortège.
Ils régulent l’allure du défilé.
Aux arrêts, ils peuvent se mettre en rond pour chanter.

  • Costume

Pantalon noir
Veste sans manche s’enfilant par la tête et s’attachant sur le côté. Elle est en gros velours bleu, barrée de bandes en simili rouge.
Épaulettes rapportées de couleur rouge avec galons blancs. Elles sont de couleur or pour le chef.
Le képi est bleu et très haut, avec bandes rouges et lanière au cou. Il est rouge pour le chef.
Gants blancs.

5. Los banderolèrs blancs / Les porte-drapeaux blancs

  • Simbolica / Symbolique

Le drapeau symbolise l’appartenance à un groupe ou l’autorité qu’il représente (Pays, ville, seigneurie…)

  • Ròtle / Rôle

Le drapeau blanc est devant. Le banderolèr le fait virevolter dans un sens puis dans l’autre quand il le change de main.
Derrière suivent, alignés, trois drapeaux béarnais : deux petits encadrant un grand. Les banderolèrs marchent en faisant tournoyer leur drapeau. Les mouvements sont très amples pour le grand.

  • Costume

Veste et pantalon noirs, béret blanc avec pompon et galon noirs, foulard à carreaux bleus.
Drapeaux : un petit blanc court et trois Béarnais (deux petits et un très grand).

6. Los tabardaires / Les joueurs de tambour

  • Simbolica / Symbolique

Le roulement du tambour figure le son primordial de la création de l’univers. Il est la voix des puissances protectrices qui garantissent les richesses de la terre.

  • Ròtle / Rôle

Ils donnent son rythme au défilé : rythme lent, solennel et envoûtant.

  • Costume

Tenue traditionnelle du musicien des fêtes locales : chemise blanche, pantalon blanc, ceinture en tissu rouge, béret rouge et foulard à carreaux.

7. Los Pantelons / Les danseurs

  • Simbolica / Symbolique

C’est l’ordre, la discipline.

  • Ròtle / Rôle

Ils donnent leur nom à la Pantalonada. Ils dansent lo Pantelon et sont souvent importunés par los Arlequins.

  • Costume

Pantalon blanc et chemise blanche avec manches agrémentées de nœuds, de rubans. Ceinture jaune ou rouge. Espadrilles. Béret noir à pompons jaunes ou rouges suivant la couleur de leur ceinture.
Bâton symbolisant l’ancien fleuret.

  • Dança / Danse

Lo Pantelon

8. Los Arlequins / Les Arlequins

  • Simbolica / Symbolique

Les légendes médiévales assimilaient Arlequin à un mauvais génie, un petit diable nocturne malfaisant, d’où le masque noir qu’il porte toujours.
Il était naïf, pauvre et vêtu de loques. Il cousait des morceaux de tissu pour cacher les trous. Devenu le plus vivant de la comedia dell’arte, rusé et cynique, son costume s’est stylisé : triangles symétriques, puis losanges rouges, jaunes, bleus et verts.
Jeune, Arlequin gardait les vaches, muni d’un bâton appelé « la batte d’Arlequin ».

  • Ròtle / Rôle

Groupe de danseurs semi-burlesques qui suit les Pantelons.
Ils les contrefont et les perturbent dans leur danse en s’efforçant de les mettre en difficulté.

  • Costume

Veste et pantalon : losanges de couleurs disparates.
Mi masque noir ou grimé de noir.

  • Dança / Danse

Saut de satan / Danse du diable.

9. Los pastors / Les pasteurs

  • Simbolica / Symbolique

Ils représentent le monde pastoral (vachers et bergers des montagnes)

  • Ròtle / Rôle

Ils mènent leur troupeau. Ils font un passacarrèra.

  • Costume

Homme en habit de travail : camisole bleue, pantalon foncé, béret.
Femme en habit de tous les jours : jupe longue, blouse, châle, coiffe blanche et capulet noir.

  • Dança / Danse

Branlo / Branle en chaîne et en couple.

10. Los Beròis blancs / Les Jolis blancs

La cantinièra / La cantinière

  • Simbolica / Symbolique

Elle incarne la femme libérée.

  • Ròtle / Rôle

C’est un homme déguisé en femme, autoritaire et criarde, aux formes généreuses qui n’a pas froid aux yeux. Maîtresse de Sent Pançard, c’est l’ennemie jurée de Carronha.

  • Costume

Veste bleue galonnée. Jupe rouge, tablier blanc, corsage blanc, coiffée d’un très joli chapeau.
Elle danse avec un petit tonneau sous son bras. Elle agite un mouchoir.

  • Dança / Danse

Dança deu veire / Danse du verre en alternance avec la Matelòta
La Gavòta / La Gavote

Lo porcatèr / Le porcher

  • Simbolica / Symbolique

C’est la virilité et la puissance associées au sang rouge de la vie. Son bâton symboliserait une verge. Les sonnailles de sa ceinture annoncent son arrivée ; c’est lui qui réveille les « sens ». C’est un vendeur de cochons, un personnage rutilant, (le cochon étant symbole d’aisance).

  • Ròtle / Rôle

Il est très fier. C’est un coureur de femme. Il les accoste toutes.

  • Costume

Veste rouge avec un magnifique plastron et pan­talon noir.

Guê­tres en laine blanche.

Béret rouge orné de galons et de petits pompons jaunes.

Une grosse ceinture rouge : la cinta et un énorme portefeuille.

Une badine courte ou un nerf de bœuf.

  • Dança / Danse

Dança deu veire / Danse du verre, La Gavòta / La Gavote

Lo cavalet / Le cheval jupon

  • Simbolica / Symbolique

Le cheval est symbole de fertilité et d’abondance, de puissance créatrice, de force sexuelle.

  • Ròtle / Rôle

Le danseur imite les ruades d’un cheval en tenant son cheval-jupon par l’encolure ou les rênes. Il a un beau port.

Jòc de ròtle n°1 / Jeu de rôle

Dab los Manescaus / Avec les Maréchaux-ferrants

Il boite. Les maréchaux l’attirent avec de l’avoine. Ils l’encerclent, s’en saisissent et le ferrent avec leur marteau, leur pince et leur fer. Le Cavalet repart sans boiter.

Jòc de ròtle n°2 / Jeu de rôle

Dab los crestadors / Avec les hongreurs

Los crestadors tentent de le châtrer. L’un d’eux essaie de le prendre au piège en tendant une corde au sol mais lo Cavalet saute à cha­que fois par dessus l’obstacle. Le chef crestador tente à son tour. Il ne s’en tire pas mieux. Il demande à son employé de tenter de nouveau ; cette fois-ci il réussit. Pendant la castration, los crestadors jettent en l’air les testicules : deux pommes de terre sur lesquelles los bohèmis se précipitent. Lo cavalet blessé, vacille soutenu par los crestadors. Ses forces lui reviennent petit à petit. Guéri, il exécute une série d’entrechats : los triscats.

  • Costume

Veste rouge ornementée de galons jaunes dorés. Le cheval jupon est constitué d’une carcasse rectangulaire de bois ou d’osier, recouverte de tissu et d’un volant de dentelle sur tout le pourtour descendant jusqu’aux genoux du danseur. Sur le devant de la carcasse est fixée par le cou une petite tête de cheval avec des rênes.

  • Dança / Danse

La Dança deu veire / Danse du verre, la Gavòta / La Gavote

Lo gat / L’homme chat

  • Simbolica / Symbolique

Le chat incarne à la fois le bien et le mal ce qui s’explique par son attitude douce et sournoise. Ce personnage tire son nom de l’accessoire qu’il manipule, « lo gat », qui symbolise la vivacité, la foudre : en se dépliant, il imite le chat qui bondit.
Il est sensé attirer la pluie sur les futures récoltes.

  • Ròtle / Rôle

C’est un bon danseur, un personnage amusant. Voleur comme un chat, il subtilise des objets, pince et taquine les femmes avec son instrument.

  • Costume

Pantalon jaune tout galonné. Veste bleue décorée de minuscules nœuds de rubans jaunes et verts.
Il tient « lo gat » sous le bras gauche.

  • Dança / Danse

Dança deu Veire, Gavòta

11. Lo Monsur e la Dauna / Le Monsieur et la Dame

  • Simbolica / Symbolique

Ils sont l’incarnation de l’autorité.

  • Ròtle / Rôle

Ils représentent le monde urbain, la dignité bourgeoise de bon ton. Ils saluent poliment le public. Ce sont eux qui finançaient les frais de la Pantalonada et qui ordonnaient le défilé. Ils sont donc les patrons du défilé.
Ce sont d’excellents danseurs.

  • Costume

Lui : redingote, canne à pommeau, haut de forme, gants…
Elle : robe et chapeau, ombrelle…

  • Dança / Danse

Lo quadrilh / Le quadrille et le Tica-Marion avec lo Paisan e la Paisana.

12. Lo Paisan e la Paisana / Le paysan et la Paysanne

  • Simbolica / Symbolique

C’est la sagesse terrienne.

  • Ròtle / Rôle

C’est le monde rural dans toute sa simplicité, son naturel, sa joie de vivre. Il conduisait autrefois l’attelage de Sent Pançard.

  • Costume

Lui : camisole bleue, pantalon de travail à rayures, béret noir et agulhada / aiguillon.
Elle : robe paysanne avec tablier, foulard dans les cheveux.

  • Dança / Danse

Lo quadrilh / Le quadrille et le Tica-Marion avec lo Monsur e la Dauna.

13. La poralha / Les enfants

  • Ròtle / Rôle

Troupe nombreuse et bruyante des enfants de la rue qui chantent lo pica hòu.

Pica hòu hòu hòu
Pica palha palha palha
Pica hen hen hen
Las iròlas que hèn ben
E los esquilhòts tanben
Si no’m plenhatz lo sacotet
Que’vs panaram lo mainadet

  • Costume

Habit de petit béarnais : camisole ou tablier.

  • Dança / Danse

Lo Jan Petit , la farandòla